Coyote, un sacré clown

Dans les légendes, le coyote est souvent reconnu comme un animal très intelligent et opportuniste qui n’a malheureusement pas toujours belle réputation. Dans la culture du peuple Lakota, cet animal est associé à une médecine puissante. Heyoka, le clown sacré, réfère à un bouffon qui fait tout à contre-sens, provoquant des réactions souvent colériques autour de lui. Là réside sa force car en faisant éclater les structures il nous pousse à les améliorer. Et si nous entrions dans son jeu plutôt que d’y résister? Cher coyote, un sacré clown…

Pour ma part, je l’ai rarement vu mais souvent entendu. J’adore écouter ses glapissements et ses hurlements. Chants fascinants qui me rappellent à la vie sauvage. Justement, le coyote nous invite à sortir de notre domestication!

Photo: gracieuseté de mon amie Diane Landry

J’ai lu sur le site de la Fédération canadienne de la faune, que l’odorat et l’ouïe sont si développés chez le coyote qu’une odeur ou un bruit peuvent soudainement interrompre ou modifier sa course. À cet égard, cette bête se révèle d’une souplesse incroyable, peut-être unique dans le monde animal.

C’est ce que mon expérience de création avec un coyote m’a appris: faire confiance aux plans que la vie a pour moi, plutôt que de rester figée dans mes idées et dans mes façons de faire… Autrement dit, faire confiance à mes sens et pas uniquement à ma tête… J’apprends à reconnaître que lorsque le vent tourne, c’est pour mieux m’inviter à le suivre. Il y a toujours des cadeaux sous cette destinée. Plus je côtoie la nature de près, plus j’estime qu’elle a des messages à nous livrer.

Si le coyote venait à croiser votre route, peut-être auriez vous envie de savoir ce qu’il a à vous dire?

« Dans une histoire amérindienne sur la création, Mère première plaçait patiemment les étoiles en rangées ordonnées sur le ciel nocturne. Le coyote observait et ne put supporter de voir une telle propreté et un tel ordre. Une fois Mère partie, il se précipita et secoua de toutes ses forces la couverture qui maintenait l’ensemble des étoiles. Celles-ci, dans un désordre aléatoire, s’éparpillèrent dans le ciel. C’est la nature du coyote : amener de la confusion dans le monde. »

Source : Communiquer avec les animaux totems, David Carson, ADA Éditions, 2011

Cette fable illustre bien la tendance du coyote à venir semer la zizanie pour nous obliger à changer nos plans. Mais pourquoi bousculer ce qui semble bien aller? Pour nous ouvrir un chemin auquel on ne croyait pas et nous en faire voir sa beauté.

Je suis d’avis que si la nuit avait dessiné les étoiles en rangs, à distance égale l’un de l’autre, le tableau céleste perdrait tout son charme… L’art danse continuellement avec le chaos. D’un point de vue symbolique, je crois que le coyote nous fait abruptement sortir de notre zone de confort afin que nous puissions regarder les choses sous un angle différent et avec plus de franchise. À partir du moment où nous nous ouvrons à sa médecine, il nous libère de nos conditionnements avec une sagesse inouïe.

Accomplissons-nous nos tâches machinalement? Avons-nous besoin de nous réorienter? Est-ce qu’un aspect de notre vie, d’une relation, ou de notre travail est mûr pour changer?

Le coyote nous permet de mieux voir les dessous d’une situation. Il nous force par le fait même à sortir du déni et à enlever nos masques… car forcément au passage il fait ressortir nos ombres! Il nous pousse à nous interroger… car il est bon de remettre les choses en question de temps en temps. Le coyote nous ouvre la porte à des solutions originales et créatives que nous ne pouvions voir avec le regard centré sur nos habitudes…

Derrière la bisbille créée par le coyote se cache une opportunité! Ou encore, seulement une occasion de prendre la vie moins au sérieux. Riez de vos mésaventures et elles vous mèneront loin!

Remercions le coyote qui nous invite à insérer des éléments insolites dans notre vie ou à carrément changer de direction. Par son arrivée soudaine et imprévue, le coyote sait nous préparer aux revirements de situation. Souvenons-nous alors que l’humour et l’humilité sont de précieux outils.

© Hélène Gagnon, tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *