Jour de la terre

22 avril 2016. J’ai envie de rendre grâce à mon lieu de prière, mon voisinage naturel, celui avec qui j’entretiens une longue relation d’amour depuis plus longtemps que j’y vis. Un site exceptionnel. Une montagne, une forêt mixte (dont les feuillus sont quand même rois), des rochers, un lac, des sentiers, un étang, des arbres et animaux-frères…

Sommet été - copyright

J’ai connu cet environnement il y a plusieurs années, grâce à un centre de plein air qui recevait des groupes scolaires (qui n’existe plus aujourd’hui). Enfant, j’y ai fait des sorties de classe mémorables. Je me souviens encore des odeurs du chalet d’accueil, des activités que nous faisions… été comme hiver. J’étais gamine et déjà j’avais « connecté » avec ce territoire. J’y suis également retournée par la suite, périodiquement au fil des ans. Cette forêt m’accueillait comme une mère, m’enveloppant de ses grands bras verts et déposant un vent de douceur sur mon âme. Elle avait le don justement, de m’ouvrir à sa bonté.

Elle me séduisait, avec sa montagne. Il n’est pas surprenant que plus tard, à la mi-vingtaine, la vie m’aie fait cadeau d’un amoureux qui, à mon insu… habitait dedans!

SoCo (1997-2008) au sommet de la montagne. La belle brune qui est a initié la rencontre avec mon compagnon de vie.

SoCo (1997-2008) au sommet de la montagne.
La belle brune qui a initié la rencontre avec mon compagnon de vie.

Au fil des années, ce mont est devenu mon refuge, mon sujet d’études, mon inspiration. Tout à l’heure, dans un état de gratitude envers la nature qui me guide depuis si longtemps, j’ai réalisé que nous sommes le 22 avril…

JOUR DE LA TERRE!

J’ai pensé à tous les élans créateurs que m’a soufflé cette terre… À tous les moments de passage que j’y ai vécus… À tout ce qu’elle m’a donné… Il m’apparaissait clair que je doive lui écrire un hommage. Alors je me suis assise devant mon ordinateur. Et j’ai fouillé dans mes archives. J’ai retrouvé des images. Et j’ai pris ma plume. Et j’ai écrit…

foret copyrightUne oreille à l’écoute du vent me guide

Là où l’esprit de la montagne se dresse.

Une forêt m’ouvre ses arbres.

Où toutes bêtes m’attendent.

J’atteins son coeur, par un lac.

Je touche le bois. 

Le sixième sens s’approche…

Et voilà que naît le dessin intuitif,

Raccordant l’homme à ses ancêtres.

Cherchant par les racines,

À se re-lier au monde… 

Poser l'oreille...sur le dos de la terre Techniques mixtes sur papier 98.2 X 113.5 cm 2008 ** VENDU **

Poser l’oreille…sur le dos de la terre, une oeuvre inspirée du Domaine naturel du Lac Gale en 2008. Initiée avec de la gouache, sur une banderole de papier couchée directement sur le sol, alors que je préparais une activité avec les enfants du camp de jour de Bromont.

Et vous? Vous est-il déja arrivé de vous sentir profondément lié à un lieu, un arbre, une rivière, un animal? Avez-vous envie de lui exprimer votre reconnaissance? Si vous désirez tenter l’expérience, je vous y invite. Il n’est pas nécessaire d’écrire un poème ou de dessiner, mais simplement que votre geste ou intention provienne du coeur. Toutes les idées qui jaillissent spontanément sont bonnes. Faites confiance à votre intuition. Bonne journée de la terre!

Merci, ma petite montagne sacrée.  Je t’aime!

© Hélène Gagnon, Tous droits réservés

3 thoughts on “Jour de la terre

  1. Bonjour Hélène,
    Quel beau témoignage! Tu parles à la terre, comme si tu parlais à une amie, une confidente. Elle nous nourrie intérieurement, et il est sage et délicieux de lui rendre hommage. Sans elle, notre vie d’artiste n’aurait pas les mêmes couleurs.

    Je vais faire comme toi, je vais lui offrir quelques mots, souffle de gratitude envers sa richesse et les moments de joie qu’elle nous procure.

    Bisous et bon WE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *