L’appel de la montagne

17 janvier 2018. Ce matin, je me lève avec le regret de ne pas avoir partagé plus tôt le reportage de Radio-Canada intitulé: Bromont : un projet de parc naturel en suspens . Je vous invite à le lire et à l’écouter.

Je voulais l’inclure dans un article de blogue mais le temps m’a fait faux bond, les imprévus m’ont fait mettre le texte commencé sous la pile, mon perfectionnisme m’a fait repousser la publication…J’avance dans ma journée en ayant aussi la certitude qu’il n’est pas trop tard pour bien faire.

Aujourd’hui, au diable la perfection, passons à l’action! J’ai décidé qu’il n’y aurait pas de billet sur mon blogue car le temps presse. J’ai commencé à écrire un « post » directement sur Facebook mais au moment de le publier, ça ne fonctionnait pas. Je crois qu’il y avait trop de mots dans mon texte, que j’ai dépassé le nombre de caractères requis ou je ne sais trop… Ironie du sort, cet obstacle me renvoie à écrire et publier sur mon propre blogue!

Je désire vous parler de ce qui se passe dans mon environnement immédiat et qui m’interpelle vraiment beaucoup:

« Les citoyens de Bromont ont amassé un million de dollars pour préserver le dernier habitat sauvage dans la région, tout cela grâce à une campagne de socio-financement. Québec doit maintenant payer le reste de la facture d’ici le 18 janvier pour éviter la construction d’un grand projet immobilier. » Source: Reportage d’Eve Couture à ici.radio-canada.ca

Je sentais que je devais faire quelquechose. Comme bien des gens, avec si peu de temps et pas d’argent, je me suis d’abord sentie bien impuissante… Mais pendant que je méditais, une idée m’est venue…

Ce n’est pas de l’aspect financier dont je veux vous parler. À cette étape-ci, la balle est surtout dans le camp du Gouvernement du Québec, qui a dit oui pour débloquer les fonds nécessaires mais qui ne s’est pas encore officiellement engagé… La date limite est demain. On pourrait baisser les bras et croire que tout ce que nous avons à faire est d’espérer et d’attendre…

Mais il y a quelque chose que nous pouvons tous faire. Prier et remercier.

Je veux ici vous parler de la Foi avec un grand F et surtout de la force du nombre. Si 4000 personnes sur 9000 à Bromont ont signé la pétition s’opposant au projet immobilier et favorisant la création d’un parc naturel pour la protection du mont Brome, c’est que des valeurs communes nous unissent. Personnellement, je suis touchée par cet appel du coeur de ma communauté.

Inspirée par les traditions andines des péruviens que j’ai rencontré l’automne dernier, j’ai eu la vision de nous rassembler à distance par la minute de silence et la gratitude. Pour ces êtres de perception qui vivent dans les hauts sommets, tout est possible, du moment que nous l’imaginons et le ressentons. Tout est énergie. Pourquoi ne pas rassembler nos pensées vers une issue positive?

Le pouvoir de l’intention du coeur est immense. Imaginez à quel point il peut être multiplié par un nombre de gens qui vont dans le même sens.

Ce que je propose est que dans un esprit de solidarité, nous ayons aujourd’hui, chacune et chacun, une pensée sincère pour le mont Brome. Que nous prenions une minute de silence pour nous unir à lui, imaginant et ressentant que ses espaces verts restants sont préservés. Visualisons ce territoire tel qu’il est, avec sa partie sauvage et ses richesses naturelles. Ressentons la joie ou la quiétude qui nous enveloppent lorsque nous marchons sur ses terres ou que nous contemplons sa beauté. Rappelons-nous que cet espace ne nous appartient pas mais qu’il nous est prêté par nos enfants et leur descendance. Ce sont eux qui plus tard paieront pour notre manque de courage à défendre ce qui est vital pour notre qualité de vie. Si « les forêts sont les poumons de la terre« , commençons par aider celle qui fait la signature de notre paysage quotidien.

Nous sommes puissants; nous avons la chance d’appuyer une action concrète dans notre propre ville!

Se recueillir pour la montagne, c’est une façon de lui exprimer notre reconnaissance. 

Ça ne coûte absolument rien. Et vous ne perdez rien à l’essayer.

Vous n’êtes pas obligés de le dire tout haut ni de le faire devant les autres, mais si cela vous parle, si vous y croyez, merci de vous joindre à moi, à nous, dans le rituel qui vous convient, que vous pouvez inventer à votre guise, selon ce que vous sentez. Il suffit de prendre un moment et d’être pleinement présent, c’est tout.

Proposition simple: en guise de méditation, vous pouvez simplement regarder avec attention cette magnifique vidéo de 9 minutes. Et bien entendu vous pouvez la partager.

MERCI à tous les gens qui se sont impliqués, qui ont créé, qui se sont unis, qui sont allés au front pour cette cause. MERCI à tous les dirigeants, citoyens, créateurs et gens d’affaires qui ont mis leur coeur dedans. MERCI à tous ceux qui lui donnent une voix. Je ne nomme pas de noms. Vous vous reconnaîtrez. Vous êtes tous importants.

Nous sommes tous reliés…

Soyez libres de partager. Merci!

RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES :

PROTÉGEONS BROMONT: http://www.protegeonsbromont.org/

PROTECTION DU PARC DES SOMMETS DE BROMONT: http://www.natureconservancy.ca/fr/nous-trouver/quebec/projets-vedettes/cantons-de-l-est/bromont.html

ENJEUX RELATIFS À LA PROTECTION ET MISE EN VALEUR DES COLLINES MONTÉRÉGIENNES: http://creestrie.qc.ca/wp-content/uploads/2013/05/diagnostic_monteregiennes_mars_2013.pdf

** PS) Bien honnêtement, je ne suis pas au courant des plus récents développements au sujet de la réponse de Québec. Mais je devais faire quelque chose dans l’immédiat. En mon âme et conscience, je devais écrire…

*** DERNIÈRE HEURE:  « Bromont attend toujours une enveloppe de Québec » , article du journal de Montréal ajouté le 20 janvier. ***

© Hélène Gagnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *