Travailler comme un chat

4 novembre 2015. Je décide de m’installer sur la terrasse d’un restaurant que je fréquente quelques fois. Je la choisis pour sa quiétude. Il fait 15 degrés celcius et le plein soleil m’invite à m’y déposer. J’ai apporté de la paperasse. Je suis super fatiguée mais je trouverai peut-être le courage de commencer à rédiger mon plan d’affaires.

sur table - copyright

À peine arrivée, je reçois la visite d’un chat. Je le reconnais, lui! Ce n’est pas la première fois qu’il m’accompagne. Je suis heureuse de le retrouver! Je prends le temps de le saluer et de lui parler. Hop! Il saute sur la table.

assis - copyright

Il s’asseoit. Je continue d’écrire en le caressant d’une main. Il ronronne. Moi aussi je suis bien en sa présence.

chat - copyright

Le voilà qui s’installe pour de bon en prenant ses aises! Je ne peux faire autrement que de sourire. J’hésite à le déplacer… Et si je m’inspirais plutôt de son état zen?

Brainstorming chat - copyright

Me prend l’envie de le dessiner. Pourquoi pas? Le félin m’invite à savourer le moment présent. J’aime la proposition! De toute façon, pour être franche, je me sens beaucoup trop lasse en cet instant pour faire quoi que ce soit d’autre. Tout mon corps implore une pause de l’intellect.

sketchchat1 - copyright

Je décide d’aller dans le « sens félin ». Je m’amuse à déceler la leçon cachée sous l’apparente somnolence. Maître chat s’est imposé à moi, rien de moins! Il serait sans doute pertinent de me servir de lui… Néanmoins, il me semble assez clair que je doive ajuster ajuster mes plans du jour!

Brainstorming chat 2 - copyright

J’écris quelques lignes dans mon cahier. Et si quelque chose d’intéressant ressortait de cette rencontre fortuite?

Arrête

productivité

Pas bête. Dans la nature, les chats passent beaucoup plus de temps à faire la sieste que leurs proies, qui elles sont toujours sur le qui-vive… Se reposer aide les félins à économiser leurs forces entre les périodes intenses de chasse. Ils savent ainsi doser leur énergie… Je peux m’inspirer du chat lorsque je vis des périodes de travail soutenu, et apprendre à relâcher afin de mieux poursuivre par la suite. Car s’il n’y a pas d’équilibre entre action et repos, l’épuisement ou l’arrêt forcé nous guette…

Je range mes cahiers et mes crayons. Je vais me coucher tôt ce soir. Demain sera un autre jour. Hier, j’avoue que j’ai un peu forcé la note… L’écoute de soi permet la créativité… qui elle a aussi sa place dans le travail.

pause chat - copyright

Merci pour cette perle de sagesse!

© Hélène Gagnon, tous droits réservés

One thought on “Travailler comme un chat

  1. Bonjour Hélène,

    Ah, monsieur le chat t’a donné une belle leçon! Il était là pour toi, c’est sûr, car je suis allée à ce resto moi aussi (la météo s’y prêtait) et monsieur la chat n’a que passé que brièvement. Hihihi!

    Nous vivons à un rythme effréné, il sage d’écouter les messages « subliminaux » que nous envoie la vie.
    Bon dodo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *